au Chat Noir

deuxième chat noir
le deuxième Chat Noir, celui que fréquenta l’Adepte

A propos du chat, beaucoup d’entre nous se souviennent du fameux Chat-Noir, qui eut tant de vogue sous la tutelle de Rodolphe Salis ; mais combien savent quel centre ésotérique et politique s’y dissimulait, quelle maçonnerie internationale se cachait derrière l’enseigne du cabaret artistique ?  Fulcanelli

Lire la suite au Chat Noir

M.A. de Nantes, maitre secret de Fulcanelli

pornichet
La famille de l’Adepte en villégiature au Pornichet près de la Baule, l’Adepte tient l’appareil.

Ces derniers temps il a été question du Maitre secret de l’Adepte et son nom jeté en pâture au public, pour l’un d’entre eux il est exact de citer Pierre-Aristide Monnier dont le nom de plume était aussi M.A. de Nantes (soit Maitre Artiste). Lui même signait Pierre-Aristide Monnier de Notre Dame du Frêne car natif des bords de la Loire. Il est l’auteur d’un curieux ouvrage « Clefs des Œuvres de Saint Jean et de Michel de Nostredame », (1872) ouvrage mêlant à la fois l’hermétisme et les visions prophétiques de Nostradamus. Ainsi qu’il l’explique « le monument des Centuries a trois enveloppes qu’il faut pénétrer pour arriver jusqu’à lui et le ressusciter; la première est de marbre, la deuxième d’or et la troisième de diamant« . Il liait de façon inhabituelle la recherche de la Pierre à l’avènement du Grand Monarque. Cet auteur dont on sait très peu de chose sinon son influence sur Fulcanelli souffrait d’une apophyse sinueuse de la colonne vertébrale. En 1883, il fera paraitre une suite sous le nom de « Résurrection merveilleuse de Michel de Nostredame, traduction de la huitième Centurie »

Lire la suite M.A. de Nantes, maitre secret de Fulcanelli

En Héliopolis, la table des matières

sommaire2

Avant Propos : de qui Fulcanelli est-il le nom ? L’énigmatique grand père, d’Héliopolis à Christianopolis, idéal d’une cité solaire, la filière des Rose Croix, Concept de « Demeure Philosophale » et la filiation adeptale, La loi Antifer

Ecce Homo

Au 89 Bd Saint Michel, les données biographiques, Nimas Niménos, questions de poids et de mesure, Synopsis des travaux scientifiques, Le Mètre étalon et la méridienne de Paris

Les Voyages

A la conquête du Soleil : l’ascension du Mont Blanc, Fusion des métaux et hautes températures, découverte du Sahara, Voyage à Chicago et rencontre avec Nicolas Tesla

L’entourage et ses Pairs

Pierre et Marie Curie, la question des isotopes, Henry Moissan : à la recherche du diamant noir, Jean-Baptiste Dumas et Pasteur, Pierre Dujols, l’érudit libraire : du lanternois

Affinités électives

Anatole France ou le secret de la Reine Pédauque,  Ferdinand de Lesseps, un rêve brisé, Gustave Eiffel l’ami d’enfance, Voyages en Kaléidoscope avec Irène Erlanger,  Au chat Noir, l’écu final dans les salons de la Présidence

Conclusion de la première partie

De Rabelais à Grasset d’Orcet, de diverses considérations autour de l’alchimie

pdf

Télécharger la table des matières

ban_heliopolisAller à la page « En Heliopolis »  pour commander

En Héliopolis avec la fraternité des R+C

En Héliopolis ou la fraternité perdue et retrouvée de l’Adepte Fulcanelli

enheliopolisavec1+2

Héliopolis est le nom d’une cité sainte bâtie dans le delta du Nil environ 4.500 ans av JC par la race fondatrice de l’Egypte ancienne: les Shem-sou Hor soit littéralement ceux qui suivent Horus. Ce peuple n’était constitué ni de guerriers, ni de prêtres, ni de rois, ils étaient orfèvres et forgerons, et les derniers survivants d’un continent englouti. Le Maitre et Adepte Fulcanelli s’est employé à faire revivre cette fraternité mythique au travers de différents portraits de ceux qui insufflèrent par leur art et leur témoignage dans la pierre l’antique message qui autrement se serait effacé de la mémoire des hommes. Il appela ces legs et dépôts des demeures philosophales et l’ensemble de celles-ci forment la cité invisible d’Héliopolis. Ceux qui reprirent le flambeau se revendiquaient sous la bannière des frères en Héliopolis ou encore Rose Croix et le nom de leur cité devint Christianapolis. Nul doute que l’Adepte les a connu tant il les cite à longueur d’ouvrage : « Invisibles parce qu’inconnus ». C’était le sort qu’il s’était réservé mais le grand homme de science qu’il était a laissé assez de traces par l’œuvre accomplie sur ce plan pour que nous puissions aussi dresser le portait émouvant d’un homme de cœur et d’esprit dont la culture n’avait d’égale que sa probité et sa modestie. Au delà de l’alchimie la filiation ininterrompue fut maintenue au travers de cet homme dont nous racontons l’histoire avec des éléments dévoilés pour la première fois.

ban_heliopolis Commander ici

Le feu secret et le feu céleste : voie de la fulgurance

Angeli_TurinEn alchimie et de façon opérative, à côté des voies de la fermentation (qu’elle soit sèche ou humide) subsiste une voie élective, celle de la fulgurance. Il s’agit du feu secret réveillé et nourri au feu céleste produisant un rayonnement énergétique non radio-actif libérant d’énormes quantités d’énergie en un temps très court, soit in « icto oculi » en un clin d’oeil…

Lire la suite Le feu secret et le feu céleste : voie de la fulgurance

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 371 autres abonnés