Cahiers Fulcanelli

Après plus de 90 ans de silence et d’omerta une porte s’ouvre sur une vérité en marche.

cahiers1_6

1923-2013 : nous fêtons cette année les 90 ans de la disparition d’un homme au double visage. Des personnes sans vergogne et au talent médiocre avaient profité du vide documentaire pour laisser libre cours à une imagination aussi débridée que dérisoire sans relever le véritable défi que constituait une sérieuse enquête sur la personnalité du Maître et les motivations profondes de son engagement dans l’Art d’Hermès. Après avoir organisé le colloque en 1999 en l’honneur de la mémoire de son disciple et avec l’accord de la famille nous allons rendre publique les archives en notre possession afin que cesse définitivement les polémiques qui brouillent son message. En conséquence, nous allons vous ouvrir la porte du 89 Boulevard Saint-Michel et révéler ce qui avait été consigné depuis plus de 90 ans !… des photos rares et inédites

Commande au cahier (sauf l’album photos réservé à ceux qui prennent le pack complet), chaque cahier 18,50 €, le pack complet : 60 €

  1. Le pack complet

Nous rappelons que les cahiers sont imprimés à la demande uniquement.

« Les Archives de l’Adepte livrées pour la première fois au public : amateurs éclairés et curieux de la Science. Un ensemble de 6 cahiers avec un album photo du Maître. Associé au nom de son illustrateur Jean-Julien Champagne puis de son élève Eugène Canseliet, le nom de Fulcanelli était jusqu’à présent l’emblème inviolable d’un prestigieux secret, celui de la Pierre Philosophale. En même temps, il s’agissait d’un personnage public à qui « l’autre » science doit de nombreuses avancées spectaculaires. Ces archives font ressortir l’un et l’autre aspect de l’Adepte »

 

Le « cheval marin » (hippos, campos, en grec) désigne en toute logique la « cavale » (« cabale ») hermétique parcourant la « mer des philosophes » (leur Mercure). Le chant XXVI de L’Odyssée ne nous livre-t-il pas explicitement :

Il y avait le cheval terrestre conducteur des vivants et le cheval marin qui conduisait les morts quand, sous la direction du Mercure psychopompe, armé de sa baguette d’or, ils devaient traverser les courants de l’Océan céleste, les grandes eaux spirituelles mentionnées par la Genèse comme par toutes les cosmogonies.

En outre, l’hippocampe présente la particularité que ce sont les mâles qui portent les oeufs d’où sortira leur progéniture. Ceux-ci exigent pour éclore une parfaite obscurité avant de libérer à terme les jeunes hippocampes qui remonteront ensuite à la surface. Les enfants d’Hermès ont toujours insisté quant à la nécessité de l’obscurité parfaite – notamment à propos du nostoc qui s’apparente à noctis, « la nuit » – pour l’élaboration de l’oeuvre et plus précisément à la naissance du dauphin ou « embryon minéral » à la surface du bain mercuriel, au sortir des délicates « sublimations du second oeuvre ». Le soufre ou germe de l’or philosophique s’élevant alors à la surface du bain ; aussi n’est-ce pas par hasard non plus si le champ héraldique est d’or et de gueules.

Mais comme toujours une autre interprétation s’impose, celle qui lie le Maître à ses travaux scientifiques et dans cette dernière acceptation, l’hippocampe sert à désigner le Maître étalon : à suivre dans les cahiers… Chacun des six cahiers décrit , documents à l’appui, l’une des facettes de l’Oeuvre.

89bd-stmichel

89 Boulevard Saint-Michel, une adresse en or !!!!

Observez cette petite fille détachée du groupe prise en photo devant le domicile de l’Adepte et regardant étonnée son grand père qui se trouve derrière l’objectif : c’est grâce à sa bienveillance que nous pouvons faire la Lumière sur des Arcanes occultés jusqu’à aujourd’hui.. Cette petite main tendue nous oblige à rendre hommage à cette belle âme et nous avons donc levé les scellés sur un dossier en souffrance depuis plus de 80 ans. Au reste, devinez quel était son prénom ? Lucie… JK (FCH)

Documents à télécharger :

arlcahiers

Préambule, il ne s’agit pas- loin de là – d’ajouter une thèse à tant d’autres !… mais simplement d’établir un socle de vérité à partir duquel les frères de la Rosée Cuite pourront à la lueur de ces modestes contributions regarder l’Art d’Hermes sous un autre oeil et pourquoi pas comme en dioptrique sous un autre angle afin que la lumière pénètre correctement le prisme cristallin.  Un point sur lequel je voudrais attirer l’attention est que l’alchimie est certes l’art de la transmutation des métaux et une médecine universelle, le Maître l’avait enseigné, mais l’approche simplement et restrictivement chimique peut se révéler être une impasse : l’élève Canseliet avait parlé d’une voie physico-chimique en évoquant la figure tutélaire de l’Adepte. Peut-être aussi simplement Physique si l’on songe au sens de ce terme pris dans toute son acceptation première de "physis" à savoir ce qui éclot à la lumière et se révèle au regard attentif du disciple. Dans l’un des cahiers nous pourrons ainsi révéler comment Albert Einstein a puisé dans l’oeuvre de ce dernier les prémisse de sa théorie de la relativité restreinte, mais nous évoquerons aussi d’autres aspects du grand homme et le rôle de théâtre d’ombres qui s’est organisé le plus souvent à son insu autour de lui. J.H.K

commander en ligne le pack des cahiers avec l’ensemble photos

Médaille commémorative

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s