« Quand Scel y est » ou les interviews ambarrassants du disciple Eugène Canseliet

canselietEugène Canseliet et les interviews embarrassants.

Au cour de sa vie, le disciple (présumé) de Fulcanelli a très tôt eut recours au mode de l’interview pour défendre son art , ses idées et l’Adepte autour duquel il savait entretenir avec un art consommé, le mystère et le goût de l’énigme. Au début, sa nouvelle notoriété faisait de lui l’ambassadeur naturel de la cause alchimique et c’est ainsi que de façon assez imprudente il a à plusieurs reprises dit beaucoup plus qu’il ne l’aurait souhaité. Ainsi dans cet interview du Figaro  en date du 13 Juin 1963 il est amené à donner la date exacte du décès de son Maître de façon très affirmative . Il y aura d’autres interviews de ce genre où il aura alors un trou de mémoire mais c’est vite oublier qu’Eugène Canseliet non sans malice aimait rappeler à qui voulait bien l’entendre que son nom signifiait de façon cabalistique le secret sinon le recel de ce qui est scellé !

Alors à bon entendeur, il convient de savoir dresser l’oreille  !….

article-figaroPour ceux qui en font la demande nous adressons cet article en clair ainsi qu’un intéressant extrait de l’interview réalisé avec Guy Bechtel.

commander_cahiers

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s